Petite expérience ratée: ENAC – Concours TSA 2012

Mercredi 4 avril6.00 du matin, le réveil sonne. Je me lève, un peu comateux. Toujours en mode zombi, j’allume la lumière, je prends un café, des céréales. Le mode Zombi s’estompe enfin. Je fais ma toilette, je prends mes affaires et hop je « chope » le bus: destination gare de Poitiers pour deux jours qui promettent d’être intense: concours TSA à Bordeaux.

7.40 du matin, pour ne pas changer des habitudes, le train 4### est annoncé avec 20 minutes de retard :s. 20 minutes plus tard, le train arrive enfin. Je monte, je m’installe à ma place. Place située côté couloir à côté d’une femme d’un certain age :D. La veille, j’avais préparé des fiches de révision, ainsi que d’autres annales de physique/maths. Le train démarre, je les sors donc. Là, je remarque que j’ai oublié un truc sur mon bureau: ma fiche de révision sur les différentes figures de style en Français… Que cela ne tienne ! Je mets en route le 3G de mon téléphone. Me rappelant sur quel site j’avais obtenu le cour: je le retrouve. Je me mets ensuite dans la lourde et pénible tache de le recopier sur une feuille vierge. Je vous jure, écrire dans un train, ce n’est vraiment pas le « must » :p.

9.40, me voici enfin à Bordeaux. Une très jolie ville soit dit en passant. Bon, il ne me reste plus qu’à trouver le lycée où va se dérouler l’épreuve: le lycée Gustave Effeil. Pour cela, j’avais déjà fait un repérage sur google map, mais pourquoi se priver d’outil comme le GPS :D. Je mets en route le 3G ainsi que le GPS intégré de mon téléphone. C’est qu’il faut bien que je le rentabilise :D. Et 11 minutes plus tard, je suis devant le bâtiment où va se dérouler le concours TSA, le concours de Technicien Supérieur d’Aéronautique.

Détaillons un peu ce qu’est le concours TSA. Ce concours est un concours où le niveau bac est requis. Mais il est conseillé d’avoir un peu plus d’expérience. Très peu de bachelier sont admis pour la simple et bonne raison que ce sont souvent des Prépas/ex-prépa ou autres étudiants dans le supérieur qui le tentent; ne laissant aucune chance aux bacheliers. Néanmoins, ils peuvent avoir leur chance :D. Ce concours se déroule comme la plus part des concours en deux parties: les écris et les oraux. On passe une épreuve de français coeff 3, une épreuve de mathématique coeff 3, une option (choisi entre SI et mathématique/physique) coeff 6 et des options facultatives cumulables (espagnole, allemand, russe, connaissances aéro) coeff bonus.

Pour mon cas, j’ai seulement choisi l’option facultative de connaissance en aéronautique car ne possédant plus aucune base en espagnole et j’ai pris l’option math/physique. Ce concours, permet d’avoir une formation rémunérée de 3 ans au sein de l’ENAC (si on a obtenu une place de fonctionnaire). On en ressort fonctionnaire et souvent on travaille pour la DGAC en tant que contrôleur aérien sur des plates formes intermédiaires ou autres rôles au sein de la DGAC. On peut aussi être assistant enquêteur au seins de la BEA. Mais revenons à nos moutons…

10.30, je m’achète un sandwich et je le mange. Oui, il est seulement 10.30, mais l’épreuve étant de 11.15 à 15.30, je ne pourrai pas manger entre temps :p.

11.30, let’s go… première épreuve: français. Le texte sur la photographie de voyage est facilement compréhensible. Le dissertation quant à elle, est bizarre. Elle ressemble plus à une question: « expliquer cette expression et ensuite dans un paragraphe argumenté, explique votre concept du voyage et la meilleure manière de transmettre votre expérience. » . L’épreuve prend fin à 15.30 pile. Je ne suis pas satisfait de mon travail… mais passons.

16.30, de nouveaux tous en train de plancher sur la nouvelle épreuve: les mathématiques… Cette épreuve, rien de compliqué, il est juste nécessaire de bien comprendre, bien lire la question et de vérifier TOUTES les réponses proposées dans le QCM !! Je me suis fait avoir sur deux questions u_u.

18.30, fin de la première journée d’épreuve. Mon objectif: trouver mon hôtel… en marchant sous quelques goûtes de pluie. J’y suis en 11 minutes, je prends possession des lieux. Petite chambre, mal éclairée, peu de place pour travailler. Petite salle de bain. Malgré tout, on peut y survivre. Le personnel est sympathique. Néanmoins, si on fait un rapport qualité prix, cet hôtel serait largement derrière celui que j’ai pu faire à Strasbourg l’an passé: pour 35% moins cher (environ), j’avais l’espace *4, une plus grande salle de bain (sa surface était au moins multipliée par 5), une meilleure luminosité, le petit déj avec un bon café (ici il n’était pas parmi les meilleurs :p). M’enfin passons… Ce n’est que pour une nuit, et je ne suis pas difficile ;).

19.30, voici venu le moment de manger. Pour décompresser, et m’accorder un moment de détente, je décide de me faire un resto. Je prends donc le trame de la ligne C, direction le centre ! J’arrive dans une rue où le nombre de restaurant au mètre est trop nombreux pour être compté. J’ai l’embarras du choix :D. Je choisis un restaurant spécialisé dans les grillades, donc dans la viande… Miam. Dedans, peu de monde, le chef, et une jolie serveuse, vraiment très charmante. Et à vue de nez, elle doit avoir mon age :p. « Oeuf Moutard – Boeuf – Mousse chocolat – Café viennois« , c’est un peu près ce que j’ai mangé en 1h00 :D. Le café a mis du temps à passer. En effet, un petit verre de rhume vanillé accompagnait celui ci… Moi qui n’ai pas l’habitude de l’alcool, j’ai vraiment mis un bon moment pour le boire. Je suis sortie avec en prime, la tête qui me tournait. Je n’ai pu résister à donner à la charmante serveuse un petit billet de 10€. Est-ce l’alcool, ou le regard magnifique et le sourire sublime de la serveuse? Je ne serais dire, sûrement les deux :D.

21.00, me voici de nouveau à mon hôtel. Je potasse mes cours de physique et ré-enregistre les formules pour le lendemain.

Jeudi 5 avril07.00 du matin, le réveil sonne, et je me lève. Je descends dans le halle pour profiter de mon petit déjeuner. Je le prends très riche et très énergétique. Il le faut bien, une dure journée s’annonce. Ensuite je remonte dans ma chambre pour réviser une dernière fois et me rassurer. Entraînement de dernière minute: done. Et sans trop de problème comparé aux annales que j’ai pu faire le WE dernier. Faut dire qu’entre temps, j’ai passé mon lundi entier, de 10.30 à 2.00 (am) à potasser les annales. J’en ai, par un heureux hasard, trouver 3 autres. Le lendemain, levé à 7.00, j’ai travaillé jusqu’à 10.00. Ensuite, j’avais cour jusqu’à 18.30. Le soir, j’ai retravaillé, mais en me couchant à 22.00 pour pouvoir être en forme le lendemain :D.

10.20, je me mets en route pour le lycée. L’épreuve étant à 11.15, je m’achète un sandwich et hop.

11.15, tout le monde est dans la salle. 15 minutes plus tard, le signal de départ est donné. Sur cette partie, je ne suis, mais alors pas du tout satisfait. Il se trouve, que plus tard je trouverai des erreurs du au stress que je n’aurais jamais faites ultérieurement. Je me rappelle très bien lors d’une étude de fonction, avoir mis le bon résultat sur la question demandée (autrement dit: aucune réponse possible car la fonction est strictement croissante). Une étude de fonction, ce n’est pas bien compliquée. Or il se trouve, qu’ensuite je suis revenu à cette question, et je ne sais pas pourquoi, au moment de vérifier, j’ai pris la fonction pour sa dérivée. Évidemment, ça ma faussé tous mes résultats. Ce qui a irrémédiablement entraîné toutes les questions affiliées à celle ci dans le gouffre sans fin de l’erreur, de la faute et de l’élimination purement et simplement. Autrement dit, cette épreuve fut un échec. En plus elle est coeff 6, donc, mon échec sera éliminatoire. Pourquoi en suis-je persuadé ? Faire une faute comme celle la sur une étude de fonction aussi simple, même les bacheliers ne la feraient pas !! Mon cas est réglé :(.

16.00, la dernière épreuve, mon domaine de prédilection: connaissance aéronautique. Bien que je me sois tout de même fait avoir sur une question, dans l’ensemble ça devrait être bon ;).

18.21, de nouveau dans le train, plus aucun stress, je dors jusqu’à Poitiers. Le lendemain, je remets ça. J’ai un DS d’anglais. Mais, moins stressant, ce n’est plus un concours ;).

Bref, j’ai loupé un concours… Mais attendons tout de même les résultats qui seront publiés le 4 mai 2012 sur le campus de l’ENAC et envoyés ensuite par courrier/email. (Pour ceux qui n’arrête pas de faire des recherches Google: « résultat TSa enac », cette info est écrite sur votre convocation :p).

[EDIT] la sanction tombe: je ne suis pas retenu… comme prévu.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Petite expérience ratée: ENAC – Concours TSA 2012 »

    • raté xD… J’avais bien deviné, ma « petite » étourderie ne m’a pas loupé (les questions se suivent, conséquence, une faute équivaut en fait à plusieurs fautes ^^, et je ne fais jamais les choses à moities ^^)

      • Tu retentes cette année ? Je crois qu’on s’était vu dans cette salle de concours à Bordeaux…

  1. Bonjour Julien,

    Non, je ne pense pas retenter cette année… Pas envie de m’embêter avec un stress en plus.

    actuellement, je suis à l’institue de maintenance aéronautique de Bordeaux en alternance. Et je compte bien continuer jusqu’au Master.

    Pour retenter, il me faudrait du temps et de l’entraînement… J’ai beaucoup perdu de mon niveau depuis la prépa (le parcours suivi en est pour beaucoup ainsi que ma motiv’, il faut l’avouer). Donc, je ne pense pas du tout avoir le niveau. Surtout avec l’année que je suis en train de faire en ce moment, où le niveau est très éloigné du concoure.

    • Ok. Moi j’ai décidé de retenter cette année même si c’est vrai que ça va être difficile car mon école d’ingé prend pas mal de temps. Je profiterai de mon mois de stage pour réviser le plus possible le soir.
      L’an dernier j’ai terminé 2ème sur liste d’attente après les oraux…

      • xD, bien :D. Moi, j’étais allé trop vite sur une question de math… tout foiré ensuite. Et vue que je suis mauvais de base en Français et que je comptais sur les maths pour rattraper… Je te laisse deviner la suite ahah.
        Je me réserve le droit de changer d’avis d’ici deux ans :D. Mais étant donné que je suis en alternance (peu de vacance) et que je pense aller jusqu’au master… Tout en me construisant mon avion; je ne pense pas que j’aurai le temps :).

      • Salut Julien,
        4 ans après, où en es-tu? L’as tu finalement eu ce concours? :D. Moi, j’ai complètement changé. J’ai eu les Arts & Métiers et j’ai donc changé de voix pour une école d’ingénieur où j’en suis ressoti diplômé :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s