Un resto improvisé… une de ces journées que seule l’avion permet!

Comme vous pouvez le constater, les articles sortent vraiment en différés par rapport à la date des événements. A vrai dire, je suis un peu pris ces temps ci.

Mais revenons à notre dimanche, le reste sera sujet à d’autres articles. Cette histoire à lieu au lendemain « De drôle de champs ». Le matin, comme presque chaque dimanche, je pars nager à 9h30 mes quelques kilomètres de brasse.

Je sors il est 11h00. Or, je mange à 12h30 à St-Junien. En effet, j’ai reçu un drôle de SMS la veille: « Demain on mange à St-Junien, si tu es dans le coin, fait signe ». Bon, ce n’est plus aux mots près; faut pardonner, mais ma mémoire à des défauts :D. Bref, je sors de la piscine à 11h, le temps de rentrer chez moi –j’étais avec ma mère–, et que je sois enfin prêt, il est 30.

C’est là où l’avion intervient. Évidemment, j’avais prévu depuis le début d’y aller en avion… Vous imaginez, me taper 1h30 de voiture juste pour un restaurant… En plus, on ne va pas voire des pilotes en voiture xD. Bref; j’arrive à l’aéro-club.

Et là!!! C’est la catastrophe. J’avais choisi un super avion –en fait ULM–, mais je ne suis plus à l’heure près cette année :p. Le vent souffle, il est entre 15kt et 20kt… Malheureusement, l’ULM –qui est train classique–, n’a pas assez de défense pour ce type de vent. Et en plus je ne me sens pas de le piloter dans ces conditions –autant le Jodel, je ne me prononce pas :D–.

Bon. La caméra ne sera pas à l’extérieur… dommage. C’est un ami que je n’ai pas souvent l’occasion de voir; je veux donc vraiment y aller!!! Je prends un autre avion –que je déteste et qui est deux fois plus cher… et qui se traîne… arg, tout ce qui ne faut pas faire pour voir un ami–. Pour marquer le coup, je leur réserve une petite surprise :D. Me reconnaîtront-ils?

Je suis à l’air d’avitaillement, je m’installe dans l’avion. Le décollage était prévu initialement à 12h00. Et il sera à 12h00. Je suis dans les temps, cool. A 11h54, je leur envoie un SMS pour leur dire que je décolle à 12h00, donc ETA1 à 30 à St-Junien.

Réponse surprise: « passe sur 12345; on vient de passer vertical Angoulême ». Tient, ils viennent de Poitiers… qu’est ce qu’ils ont encore bien pu faire pour passer vertical Angoulême alors qu’ils m’ont dit qu’ils n’y passeraient pas… Pour information, Poitiers>St-Junien ne fait pas passer par Angoulême…

12h00, je décolle et je passe –après les procédures standards– sur 12345: « Jeunes Ailes en FORCE« … « Quentin tu es sur la fréquence ». Bon à priori il ne m’a pas entendu ^^. Je réitère mon message. Toujours rien. Je réponds à ça question, tout simplement :D. Et nous rentrons en discussion… ils étaient à quelques minutes de St-Junien et allaient passer avec Limoges.

12h30, je me présente vertical St-Junien. Après un attéro houleux… la manche à air indiquait un faible vent de travers; ce n’est pourtant pas ce que j’ai ressenti. J’apprenais plus tard que cette manche à air est fausse par vent du sud. Intéressant :p.

Me voici, je débarque… Bonne rigolade, petite pause pour la photo. Ils m’expliquent leur petit extra et la réaction du contrôleur de Poitiers:

Mama mia quand tu nous tiens

Mama mia quand tu nous tiens

PIL: « […] vol à destination de St-Junien« 
CTRL: « […] » >Instruction concernant le vol
Quelques minutes plus tard…
CTRL: « Vous êtes sur que vous allez à St-Junien, car vous avez un cap 270« 
PIL: « on s’accorde un petit local« .

Pour voir exactement ce qu’ils ont fait, je vais vous inviter à lire l’article à propos de ce vol sur le blog de Franck: Autour des nuages.

Enfin, après être rentré chez moi, la journée aéro n’était pas finit. J’allais voir un autre pilote (voisin) qui construit également le Gaz’aile. J’ai déjà parlé de lui dans des précédents articles. Néanmoins, si cette fois ci j’allais le voir, ce n’était pas pour le Gaz’aile –même si on en a évidemment parlé–. Mais pour récolter des conseils pour un projet étudiant. Ce projet consiste à construire un planeur en modélisme. Prochainement vous aurez des articles qui présenteront plus clairement l’objectif de ce projet, ainsi que toutes les étapes de la construction –et conception–. Et bien entendu les résultats des essais en vol :D.

Le boulot me rappelle cet article prend fin ici. La petite surprise qui nous a bien fait rigoler: j’ai débarqué à St-Junien en funcky des années 80; ou chanteur de mama mia :D.

____________________________________________________________________________

1. Estimated Time of Arrival, Estimation de l’heure d’arrivé sur le terrain/point.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un resto improvisé… une de ces journées que seule l’avion permet! »

  1. J’ai bien ri en lisant l’article, et ça m’a rappelé d’excellents souvenirs en te voyant débarquer avec ta veste couleur soleil!
    Et merci pour le qualificatif très sympa 😉
    A très bientôt, j’espère…
    Franck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s