PROJET PLANEUR– Chap1: Introduction

AVANT PROPOS

Tout d’abord, voici un petit moment que je ne vous ai pas parlé de mes études. Je vole, je vole, mais que fais-je à côté?! Lorsque j’ai commencé à écrire ce blog, j’étais à l’UTBM; d’ailleurs on peut y trouver un article parlant de moi sur leur blog. Je me préparais à participer au TAJP. On était en 2011!

Depuis beaucoup de chose ont changé; d’une part j’ai arrêté l’UTBM. L’école bien que correcte sur certains aspects ne me convenait pas du tout. Je suis donc allé en L2 Mécanique à Poitiers que j’ai obtenu et me suis réorienté vers un parcours plus aéronautique.

J’ai ainsi intégré une licence aéronautique à l’Institut de Maintenance Aéronautique à Bordeaux (IMA) —qui fête ses 20 ans cette année, le 8 juin. N’hésitez pas à aller à leur porte ouverte— et le petit truc qui change tout: je suis en alternance. Ce qui me permet de faire quelques activités rigolotes, et surtout de pouvoir penser à mon projet Gaz’aile. C’est pour cette raison que je vous en ai déjà parlé sur ce blog et que les plans ont été acquis.

Dans cette même école, on a un projet très intéressant. Qui m’a d’ailleurs donné encore plus goût à la construction. En parallèle du Gaz’aile, cet été, je pense m’essayer à la CONCEPTION et à la FABRICATION d’aéromodélisme. C’est ce qui me plaît dans ce domaine, c’est que l’on peut facilement concevoir et si l’on se plante… il n’y a pas mort d’homme :D. Comme vous l’auriez compris, ce projet est de construire un planeur en aéromodélisme.

REMERCIEMENTS

Mais avant de commencer dans le vif du sujet, je tenais à remercier toute mon équipe sans laquelle des moments de rigolade ou des moments de free fight n’auraient pas été possibles. Sans elle, le planeur aussi n’aurait pas pu être réalisé.

Je tenais également à remercier toute l’équipe encadrante qui a initié ce projet au sein de notre établissement universitaire.

Plus dans la technique du projet, je tenais à remercier Alain.G (Gaz’ailiste) pour ses conseils, son partage d’expérience et les cours d’initiation au pilotage d’aéromodèle qu’il a bien voulu nous donner. Je voulais aussi remercier mon père qui a créé la scie au fil chaud (le temps nous aurait manqué) et le temps passé pour m’aider à fabriquer l’aile. Merci également à mon frère; une découpe d’aile, c’est toujours plus facile à deux.

Enfin, je vais terminer ces remerciements en vous remerciant, vous lecteurs/lectrices qui me suivez et sans lesquels ce blog n’existerait pas :). Encore merci pour votre soutient.

________________________________________________________________________

Sommaire:

  1. INTRODUCTION
  2. GESTION DU PROJET
  3. CONCEPTION AILES
  4. FABRICATION
  5. RÉGLAGES ET ESSAIS EN VOL
  6. CONCLUSION
  7. BIBLIOGRAPHIE ET ANNEXES

________________________________________________________________________

I. INTRODUCTION

Depuis ce deuxième semestre, un projet nous a été confié. Notre promo a été divisée en plusieurs groupes. Chaque groupe doit construire sur plan un planeur avec du polystyrène fournit. L’objectif est ensuite de parcourir le plus de distance en plané.

Avec l’équipe, on a tout de suite convenu que les plans n’étaient pas supers. En effet, ils oubliaient une chose très importante pour un planeur radio-contrôlé sur deux axes: le dièdre. Sans dièdre, il est impossible de contrôler un planeur seulement avec l’axe de tangage et de lacet. Mais nous y reviendrons plus tard. On a donc décidé de modifier les plans. Le fuselage sera aussi sujet à quelques modifications. Mais les plus grosses modifications interviennent au niveau de l’aile. Je me suis chargé de redessiner une aile en prenant en compte plusieurs paramètres et des conseils/cours que j’ai pu obtenir.

Dans la suite de cette série d’article, je vous conterai les choix que j’ai fait –au sujet des ailes–, les justifications de ceux ci. Je vous exposerai tout le travail d’équipe, du démarrage du projet, au premier vol d’essai en passant par la conception et la fabrication.

Notre objectif est de gagner ce petit concours. On a 100m à battre. C’est pourquoi, nous avons plus mis l’accent sur les performances en optimisant le plus de chose (poids, répartition, finitions ailes…) que sur le design.

N’hésitez pas à nous soutenir via de petits messages d’encouragement et/ou des conseils… via ce blog ou grâce à l’onglet contact!

Tous les articles concernant ce projet seront rassemblés sous la catégorie: Aérien/Projet Planeur.

Publicités

Une réflexion au sujet de « PROJET PLANEUR– Chap1: Introduction »

  1. Ping : A poor lonesome pilot…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s