A Poor Lonesome Pilot…

« Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve » 

[William Shakespeare dans Hamlet]

Sur terre, il y a deux soleils: celui qui nous éclaire et celui qui nous permet de rêver… Lorsque ces deux soleils sont réunis, nous rêvons éveillé. Nous profitons d’un moment magique et poétique dans un silence apaisant.

Deux soleils pour un homme

Deux soleils pour un homme

Notre cerveau est hypnotisé par cet instant de solitude. Notre corps n’obéit plus à rien. D’un geste lent et doux, notre doigt  exerce une légère pression sur le manche. Comme pour répondre à ce stimulus, l’aigle de fer amorce lentement un virage.

La lumière hypnotise toujours autant notre cerveau. Notre corps est toujours incapable de bouger. Notre cerveau rêverait de s’échapper du ventre de cet oiseau. Mais il reste impuissant, incapable de donner un seul ordre cohérent. Seul nos doigts arrivent à frétiller. Mécaniquement, ils le stimulent. Après divers virages de plaisir, il se met en direction du soleil…

Nous y sommes presque...

A Poor Lonesome Pilot…

Malheureusement, nous ne prétendons pas réussir à aller sur le soleil comme les américains ont réussi à aller sur la lune. Enfin, nous n’y arriverons pas avec cet appareil. Il n’est pas assez puissant. Mais avec une fusée, nous y parviendrons. Nous ne risquons pas de nous brûler comme Icare… Nous, nous irions la nuit :D. Mais en attendant, l’aigle de fer préfère tout de même prendre de l’altitude.

... pour mieux chasser.

L’aigle prend de la hauteur… …pour mieux chasser.

 

Il paraîtrait que l’altitude creuse! La faim nous fait divaguer. Nous sommes ainsi pris à nous imaginer sauter dans une énorme assiette de chantilly. A nager, à plonger… à rêver. La faim nous fait divaguer, mais elle le fait bien. Et aussi improbable que cela puisse paraître, nous voici au dessus d’une grosse assiette de chantilly…

Chantilly en vu

et un boule de (fruit) passion…

Nous plongeons avec délice dans cette assiette…

Une assiette de chantilly et sa boule de glace aux fruits de la passion

L’assiette de chantilly et sa boule de glace aux fruits de la passion

Et nous nous baladons avec appétit…

un virage

virage… la boule de glace reste insaisissable

Nous mangeons, nous dévorons, nous grossissons et nous finissons par tomber… Et la boule de glace, elle, commence à fondre, à s’étendre pour finir par s’échapper…

La fonte d'une passion...

La fonte d’une passion…

Avec tristesse nous sommes obligés de vérifier et confirmer l’existence de la gravitation terrestre: « tout plus lourd que l’air finit par retomber sur terre »… Nous terminons cette envolé par un posé imposé.

Néanmoins, ce rêve n’a pas été parfait… Il manquait le troisième soleil. Deux soleils gravitent autour de la terre, mais un troisième est sur terre… Peut être qu’un jour, il m’apparaîtra…

A Poor Lonesome Pilot…

Prêt pour une nouvelle aventure... A qui le tour?

Prêt pour une nouvelle aventure… A qui le tour?

————————————————————————————————

Bonus…

———————————————————————————————–

Mise en place sur la piste…

Alignement...

Alignement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s