La place droite… C’est déroutant!

Vol F172

Voici un peu plus d’un mois que je n’ai pas eu l’occasion de voler! Et bien longtemps aussi que je n’ai pas eu l’occasion d’aller à l’aéro-club à des heures acceptables. Ca s’explique par un emploi du temps relativement chargé ces dernières semaines.

Jeudi 20 décembre, 11.00Z: me voici enfin en vacance. Enfin encore ma petite séance de sport et je vais me faire les 1h30 de route qui me sépare de mon domicile et donc de mon aérodrome favoris!

Et le lendemain, qu’est ce qu’on fait? On va faire un petit tour à l’aérodrome. Malheureusement, à une heure tardive pour rencontrer beaucoup de pilote. Que cela ne tienne: on remet ça Dimanche et Lundi. Samedi étant occupé toute la journée…

Dimanche 23 décembre, 14.00Z, à mon habitude, je flâne au club… Yann, un ami pilote passe à ce moment là. Il prévoit de voler sur le Cessna 172. Il me voit seul et naturellement, il me propose de l’accompagner!! Que fais-je? Et bé, je reste bloqué au plafond… ma tête enfoncée de 20 cm! J’accepte immédiatement et sans aucune hésitation! Le temps de prendre mon casque et ma Gopro et let’s go.

On se dirige vers les barrages à l’Est d’Angoulême qui régulent –à ce que j’ai compris– le débit de la Charente. Un atterrissage à Saint-Junien, un tour sur le relief un peu plus à l’Est. Et retour sur le terrain en profitant de cet air calme… atypique d’une journée d’hiver. Au passage, on fait un petit coucou aux éoliennes et on descend au sud d’Angoulême pour voir l’aqueduc.

Je remarque qu’en place droite, on voit tout nos repaires chamboulés! Mon vœux étant de devenir instructeur, il va me falloir un petit entraînement!!!

Arrivé sur le terrain, il me dit, « bon tu vas atterrir. » « euh… tu es prêts à reprendre les commandes, hein? » « Oui et je te fais la radio… ».

Premier tour de piste… le temps de ce faire aux nouveaux repères, mais ce fut un peu rude, mais acceptable. Il me fait faire tout un tas d’exercice d’atterrissage: sans volet, circuit rapide… Éprouvant, mais je pense nécessaire. Je le remercie encore pour ce qu’il a fait, c’était drôlement sympa de ça part. En plus de me faire voler, il a parfaire mon expérience. Piloter en place droite, on pourrait penser que ce n’est rien, mais n’empêche quand on n’a jamais fait… Bon le Cessna était relativement simple, mais j’avoue que des machines comme le Jodel ou le Zenair, j’hésiterai un peu avant de le prendre en place droite.

La raison est simple. Un jour, on m’a emmené en Zenair, et lorsqu’on était aligné, j’étais totalement perdu et j’avais l’impression d’être à côté de la plaque. Lorsqu’il a fait l’arrondit, je n’y étais pas du tout. Avec le cessna, j’ai moins eu cette impression… Je ne sais pas pourquoi!

Cette journée se termine sur un beau couché de soleil, et des souvenirs pleins la tête… Peut être, à venir quelques photos!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s