Couché de Soleil à Royan


18h40, je me mets à la cuisine. J’accueille des amis qui viennent de Poitiers.

Ce soir, la compagnie (c)PEYRANI AIRLINES desservira Royan !! Après une journée d’angoisse à cause de ce temps un peu chargé, le vol est confirmé.

Nous arrivons à l’aéroclub à 20h00, mais tout est à faire: sortir l’avion –qui se trouve au fond du hangars–, faire les pleins –les réservoirs sont totalement vides–. Un grand merci aux pilotes qui me précédaient, ils étaient pourtant au courant de mon vol… Mais rien n’a été fait pour me faciliter la tache u_u.

Lire la suite

Quelques photos


Aujourd’hui, à l’issue d’une navigation entreprise entre Anouglême et Poitiers, on pourrait presque dire pour raison professionnelle, si ce n’est que ce n’était juste que pour aller voir mes résultats d’examen. J’avais la flemme de me farcir 1h00 de voiture sous un soleil de plomb, et je voulais voler. Ca tombe bien, belle météo, Jodel de dispo, et argent sur le compte :p.

Même si j’avoue que pour un trajet aussi cours, et surtout avec un avion aussi lent, le fait de prendre l’avion au lieu de la voiture n’est pas du tout rentable… Mais le temps en avion passe beaucoup plus vite qu’en voiture (un peu moins de 2 fois plus vite en temps réel pour être précis mais 10^1000 fois plus vite en temps ressenti).

Stoppons net les bavardages, cette navigation est restée banale et ne mérite donc pas que l’on s’attarde dessus. Je voulais juste poster quelques photos que j’ai pris seul. La lumière était tellement bonne (soleil rasant) que je n’ai pas pu résister:

Soleil sur les coup de 20h30 local

Lire la suite

D113 & piste dure


Samedi 14 avril, du vent, bonne visibilité, quelques grains à proximité de l’aérodrome, mais rien de bien méchant. Aujourd’hui, ça y est, j’ai enfin réservé le D113 avec Jean. L’exploit n’est pas que j’ai réservé le D113 en lui même, mais bien le D113 avec l’instructeur xD.

En effet, depuis voici un bon moment, après une petite frayeur lors de ma formation train classique, je n’avais plus refait de piste en dure. J’ai décidé de changé cela !! C’est frustrant de ne pas être sûr de pouvoir poser le Jodel sur dur. On décide de commencer par faire des atterros sur la piste en herbe car un bon petit vent de travers est là :D. Et après 3 atterros sur l’herbe…

On passe à la dure !! Plus de peur que de mal. Il n’a pas touché aux commandes :D, sauf une fois où, l’aile c’est soulevé. Mais j’avais eu aussi, en même temps que lui, le réflexe de mettre du manche. Il m’avait faire remarqué que j’avais tendance à mettre des ailerons à gauche quand je posais. Est cela qui à provoqué ce soulèvement ? Ce qui est sur, c’est que ça a contribué.

On remarque avec Jean, que les roues, et que le comportement de l’appareil sur le « dur » est vraiment bizarre. On était d’accord sur deux points:

  • l’appareil a vraiment un temps excessivement long pour accélérer
  • le train a vraiment un problème. En effet, lors des roulages au sol, l’avion broutait, comme ci une roue était forcé de suivre l’autre (conséquence des trains non parallèles) et que celle ci frottait au sol. J’ai du mal à décrire de manière simple le phénomène.

Bref, je suis lâché sur piste dure !

Entrainement Navigation de précision (?)


Voici quelque temps que je n’ai pas volé. Et voici une éternité que je n’ai pas effectué une navigation de précision. C’est décidé, je me programme ça en ULM(0). Pourquoi en ULM (attention, c’est un ULM 3 axes, donc un avion ^^), d’une part parce que c’est moi cher, et aussi parce que je me dis que si j’arrive avec cet appareil qui est très peu équipé, j’arriverai avec n’importe quel appareil mieux équipé (notamment le Cessna 152 qui sera utilisé pour le Tajp 2013).

Pour commencer, voici une petite photo de l’équipement de notre Zenair:

Cockpit Zenair
Cockpit Zenair

On remarquera qu’il n’y a qu’un unique compas pour la navigation. Rappelons qu’un compas ne donne des informations justes qu’en vol stabilisé, c’est à dire lorsque l’avion vol à une altitude stabilisé (vol en palier), à vitesse constante, et en vol rectiligne (pas de mise en virage, ni monté, ni descente). Il ne faut pas non plus qu’il y ait des turbulences :D.

Connaissant la passion de ma soeur pour la photo, je lui demande si prendre quelques photos aériennes lui plairait. Réponse positive, je vais donc avoir des photos :D. Lire la suite

Programme du 25 au 30 Avril


Programme du 25 Avril au 30 Avril

La date limite pour le passage de l’épreuve de pré-sélection approche très rapidement. Mes vacances aussi ! Par conséquent, le programme de révision s’approche à très grand pas. Je vais ainsi (si les conditions météorologiques  sont satisfaisantes) pouvoir vous dire quelques dates clé:

– 26 Avril : 2 vols d’entrainement (1h/vol)
– 27 Avril: 1 vol…………………………………
– 28 Avril: 1 vol…………………………………

Tous les vols seront effectués dans le ciel Charentais :D!
D’autres vols seront sûrement prévu !

Avec ça s’ajoute un entrainement intensif pour le PPL théorique et pour un entretien oral !
Tout ça en harmonie avec les révisions scolaires :D.

L’Appareil


Lors des épreuves (et par conséquent de l’entrainement) nous aurons beaucoup d’actions à mener en tant que pilote commandant de bord dans l’appareil. Actions, qui jusqu’ici je n’étais pas habituées à faire dans un délai si court (surveiller altitude, cap, repérer les repères au sol, surveiller vitesse et donc timing…).

J’ai donc choisi un appareil possédant des ailes hautes (afin de mieux voir le sol), pouvant voler sur une gamme de vitesse variée. Il peut en effet aller assez lentement (dans la limite inférieure autorisée par le TAJP) ce qui me laissera le temps de prendre mes repères au sol et vérifier mes paramètres de vol.

En plus de ces avantages, mon choix s’est porté sur un appareil bien équipé en instruments de radio-navigation (VOR, ADF en particulier).

J’ai nommé: le Cessna 152 basé à Angoulême (LFBU)

Choix de l'appareil

Paramètre technique:

Vitesse de rotation (décollage) : 60 kt (environ 120 km/h)
Vitesse de décrochage (en lisse) : 40 kt (environ 110 km.h)
Vitesse de croisière (à 2500tr/min) : 100 kt (200 km/h)

Vitesse utilisé au TAJP : 95 kt (190 km/h)

Moteur: : Lycomming 0-235-L2C 108 cv
Consommation : 23 l/h

Autonomie : 3h30 (environ, avec réserve)